Ethique, obligations et droits du patient

La déontologie
L'attitude de chaque membre de la SSCPRE doit correspondre à la dignité que requiert la profession médicale. La base en est le code de déontologie de la FMH qui règle le comportement du médecin vis-à-vis des patients, des collègues, des autres partenaires de la santé ainsi que du public. De plus, la SSCPRE a édicté des directives internes.

Le devoir d'informer

Le chirurgien se doit d'informer chaque patient de l'intervention, de la procédure qu'il va utiliser, des alternatives, des risques et complications inhérents. Il est cependant impossible de faire un cours détaillé mentionnant les complications les plus rares et il faut admettre en outre qu'un certain nombre d'aléas existent en médecine. La confiance qui s'établit entre un patient et son médecin est primordiale et le patient doit se sentir à l'aise pour poser toutes les questions qui lui viennent à l'esprit et expliquer au mieux son attente. La chirurgie a fait d'énormes progrès, mais il faut admettre cependant certaines limites. Dans le domaine de l'esthétique en particulier, une grande subjectivité de la part du patient existe et les attentes sont souvent démesurées.
Avant toute intervention, le patient doit signer un consentement éclairé qui confirme que cette phase d'information a bien été effectuée et qu'il accepte les risques inhérents à la procédure chirurgicale.

 

Remboursement des analyses lors de cancer du sein et reconstruction (nouveau à partir du 1er janvier 2015)

Le droit des patients